Follow us 

©2018 Made with ♡ by THE BEAUTY LOFT.

Please reload

Posts Récents

Le vernis semi-permanent n’est pas l’ennemi!

January 31, 2019

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Le vernis semi-permanent n’est pas l’ennemi!

January 31, 2019

En tant que professionnels de la beauté nous entendons de nombreuses clientes nous dire : « J’adore le vernis semi-permanent parce qu’il dure longtemps et est très brillant mais ça détruit TOTALEMENT mes ongles» !

 

Peut-être faites-vous partie de celles qui le pensent et le vivent...

A moins d’avoir suivi une formation qualitative en onglerie, les prothésistes ongulaire ne sont pas toujours informées sur les protocoles adéquates en pose et dépose de vernis semi-permanent. Nombreuses sont celles qui ignorent les DO and DON’T en matière d’onglerie. Les résultats sont esthétiquement beaux, mais nous recevons au sein de notre salon beaucoup trop de clientes qui ont des ongles abimés par des produits obsolètes (la résine) ou encore des protocoles peu respectueux des ongles naturels.

 

Nous sommes dans une dynamique de rendement, et même si les protocoles sont connus de certaines prothésistes ongulaire et/ou esthéticiennes, les chaines pour lesquelles elles travaillent les poussent à travailler plus vite, utilisant machines et outils même si ceux-ci abiment vos ongles. 

Le vernis semi-permanent est sans doute l’un des produits les plus mal compris dans l’industrie de la beauté et avec ce post nous souhaitons informer toutes les femmes adeptes du semi-permanent sur les protocoles à accepter et ceux qui doivent être refusés. 

 

Nous allons à travers cet article démystifier le vernis semi-permanent et lever le voile sur certaines idées reçues.

 

Le consensus semble être que la dépose du vernis semi-permanent est le point sur lequel les clientes sont de plus en plus inquiètes des dommages causés à leurs ongles. Permettez-nous de décrire les expériences les plus souvent vécues par les clientes qui se rendent en onglerie pour leur dépose :

 

  • Utilisation d’une ponceuse électrique pour enlever le vernis semi-permanent même si cela ne devrait être fait que sur de faux ongles (gel, résine, acrylique…) ; la mèche utilisée sur les ongles naturels les griffe, ce qui provoque ensuite la pénétration du vernis semi-permanent dans le lit unguéal endommagé, rendant le processus de dépose encore plus difficile au moment de la pose suivante et tachant généralement l’ongle.

 

Les raisons poussant les établissements à utiliser de tels protocoles :